Vous avez probablement déjà entendu parler d’histoires incroyables de nouveaux propriétaires d’un immeuble à logements qui se retrouvent dans une situation difficile. Voici quelques éléments à vérifier avant l’offre d’achat officielle ou à indiquer dans les conditions de vente.

Durée de vie résiduelle des composantes

Elle ne fait pas partie du rapport d’inspection. Combien de temps à prévoir avant de refaire le toit? Quel montant doit être investi? Des avis pourraient être demandés à un architecte ou un entrepreneur ayant la licence appropriée. Pour le valider, consultez le registre des détenteurs de licence de la Régie du bâtiment du Québec.  Ceci est particulièrement  recommandé pour les composantes majeures tel que la toiture, les portes et fenêtres, les fondations.  L’aide d’un estimateur pourrait également apporter les informations requises pour la négociation avec le vendeur.

Structure

L’inspecteur n’est pas tenu de de  fournir un avis quant à la capacité ou au niveau de performance prévue du système structural. Nous pouvons vous recommander un ingénieur en structure dans votre secteur pour toute question à ce sujet.

Appareils de chauffage et plomberie

Le rapport n’a pas à inclure les éléments suivants : appareils de chauffage d’appoint et tout appareil de chauffage à combustible solide. Pour les faire vérifier, contactez la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ).

Réseau d’alimentation en eau et d’évacuation des eaux usées  (égoûts)

L’inspecteur n’est pas tenu de déterminer si un réseau d’alimentation en eau ou d’évacuation des eaux usées est public ou privé. Il s’agit d’une information importante à valider auprès de la municipalité!

Éléments enfouis (champs d’épuration, puits, drain)

Ces éléments ne font pas partie du rapport d’inspection. L’inspecteur n’est pas tenu d’observer les systèmes de traitement de l’eau de l’eau et la quantité d’eau d’amenée. Des rapports de conformité devraient être demandés au vendeur sur ses composantes.

Valeur marchande

Bien que différentes informations soient accessibles en ligne et par le biais des agents immobiliers pour comparer la valeur de l’immeuble avec des bâtiments similaires, rien ne vaut l’avis d’un évaluateur agréé pour obtenir une opinion neutre, non biaisée par nos émotions!  De plus, la valeur de l’évaluation municipale étant le reflet de la valeur marchande du cycle précédent (soit de 1 à 3 ans), elle peut avoir changée depuis!  Pour obtenir des références, contactez l’Ordre des évaluateurs agréés du Québec.

Certificat de localisation

Tout élément comportant des droits de passage ou de vues devraient être validés auprès d’un notaire au préalable. Consultez la Chambre des notaires du Québec. Nous vous invitons également à consulter la page : Pourquoi consulter un notaire avant la vente ou l’achat d’une propriété.

Déclaration du vendeur

Plusieurs éléments sur le passé de l’immeuble et des travaux de réparation s’y trouvent. N’hésitez pas à en discuter avec votre agent d’immeuble pour prévoir toutes les vérifications requises!

Pour voir la première partie de l’article:

http://www.jtarchitecte.com/aspects-a-verifier-avant-dacheter-un-immeuble-a-logement-partie-1/

Des questions qui touchent la réglementation, les permis, les composantes architecturales de l’immeuble qui vous intéresse? Contactez-nous! info@jtarchitecte.com

www.jtarchitecte.com

Note : Ce document n’est pas exhaustif. Plusieurs autres éléments pourraient demander une vérification avant l’achat.